Photos du Sud, votre photographe en Provence !

Un lent processus qui donne d'étonnantes curiosités...

Je vous invite à venir découvrir un lieu un peu caché situé à Bedoin, dans le Vaucluse, au pied du Ventoux.
Dans une petite forêt de pins se trouve une « montagnette » faite d’ocre où l’on peut admirer des « Demoiselles Coiffées » que l’on appelle parfois aussi des « Cheminées de Fées ».
Attention, cet endroit est fragile, prenez en grand soin, ne montez pas partout, ne détériorez pas l’endroit, pensez à ceux qui viendront après vous.

Cet endroit se trouve entre le village de Bedoin et le hameau des Baux, un peu à l’écart de la route du Ventoux.
Pour mieux vous retrouver, voici la carte avec l’emplacement où vous pourrez vous stationner. Il n’y a pas beaucoup de marche à faire mais l’endroit n’est pas vraiment indiqué, à part un panneau qui vous demande de respecter les lieux, ce que je vous invite de nouveau à faire.

Les ocres de Bedoin

Une « Demoiselle Coiffée », c’est quoi ?

Prenons un sol constitué de roche tendre (comme les strates d’ocre), posons en surface une roche dure comme un bloc de calcaire. Avec le temps l’érosion de la pluie va dissoudre la roche tendre qui se transforme dans notre cas en sable fin et coloré. Mais une colonne à l’abri sous son chapeau de roche dure va rester et on obtient cette sorte de cheminée.

Les Demoiselles coiffées de Bedoin

On voit bien en haut la roche plus dure qui a permis à cette curiosité naturelle de se former.

Alors de telles choses dans ce petit vallon caché, cela ne vaut pas le détour ?

Voyons maintenant comment se forme l’ocre.

S’il y a de l’ocre ici, c’est qu’il y a très longtemps (100 millions d’années), il y avait la mer. Pendant environ 20 millions d’années les restes de petits mollusques et d’oursins se sont déposés en strates calcaires au fond de l’eau. Par endroit au fond de cette mer, une argile verte s’est également formée. Cette argile s’appelle de la glauconie. Cette glauconie a la particularité de contenir du fer. Ce qui fait que lorsque la mer s’est retirée, sous l’effet d’un climat tropical, le sable constitué de ces strates calcaires et de cette argile a pris une couleur « rouille ».
Et voilà comment on obtient l’ocre…

L'ocre, une alchimie de la Nature

Ici il y a 100 millions d’annés vous auriez été au fond de la mer. Il a fallu un temps immense et beaucoup de concours de circonstances pour que la Nature puisse créer cela.

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir

Il aura fallu ensuite pas mal d’autres concours de circonstances pour qu’une roche dure arrive là et entraîne au fil du temps la formation de ces curiosités.

Alors, si vous passez un jour du côté du hameau des Pousse-Chien, allez jeter un oeil à ces Demoiselles Coiffées. Pensez bien au temps et aux conditions improbables qu’il a fallu pour obtenir cela.

Cet ocre a été exploité jusqu’aux environs des années 1960, il servait de pigments pour les peintures par exemple.

Vous connaissez maintenant une partie des ocres du Ventoux, il y en a bien d’autres…

Sur fond de Ventoux
A bientôt pour une autre balade découverte sur Photos du Sud !
Fermer le menu
Fermer ce panneau