Photos du Sud, votre photographe en Provence !

Il y a deux moments bien particuliers dans une journée pour qui aime contempler la beauté de la nature, c’est le lever et le coucher du soleil. Ce moment fugace où le ciel prend des teintes toujours différentes allant du bleu au rouge en passant d’une minute à l’autre par le rose, le violet, l’orange…
J’ai la chance de vivre au pied du Ventoux, en Provence, là où la lumière est si belle. Aussi dès que je le peux, je file admirer et photographier ce moment. Je vous emmène avec moi un petit matin de fin d’hiver.
Sans plus attendre, ce lever de soleil le voici avec l’heure des images, vous verrez que le moment crucial ne dure que quelques minutes.

Il ne faut que 27 minutes

7 h. 39 min. Pour faire un « bon lever de soleil » il faut avoir de la chance, parfois il est somptueux à vous tirer des larmes, parfois il est quelconque.

7 h. 44 min. Il est préférable d’avoir repéré l’endroit avant, un espace dégagé généralement en hauteur et orienté à l’est. Vérifier qu’il n’y a pas d’éléments « polluants » comme des câbles électriques. Installez vous aux toutes premières lumières de l’aube et profitez.

8 h. 02 min. On arrive au moment crucial. Après être passé par différentes couleurs qui se reflètent sur les nuages,l’astre solaire apparaît enfin éclaboussant le paysage de sa lumière. On peut paraît-il à ce moment voir le « rayon vert », je guette le jour où je pourrai le voir.

8 h. 06 min. Ca y est le soleil est sorti, il irise au dessus des collines de la Nesque. C’était un lever de soleil de février au pied du Ventoux.

Pour ceux qui voudraient savoir où se situe exactement ce « spot », je dirai que les coins favorables aux levers de soleil, c’est comme les coins à champignons… moins on le dit mieux c’est…
Mais comme je suis sympa, je vous dirai juste que j’étais du côté des Côtes de Saint-Hippolyte-le-Graveyron.

Cerise sur le gâteau ce jour là, oui il y a parfois des moments de grâce. En revenant à l’heure dorée, ce moment après le lever de soleil où les rayons rasants de l’astre illuminent d’or le paysage, un grand pin tout seul au milieu d’un champ a attiré mon attention. La terre avait été travaillée il y a peu, juste les premières pousses verte de céréales. Le haut du champ était parfaitement droit et l’arrière plan sur le Ventoux exactement où il le fallait.

Fermer le menu
Fermer ce panneau