Photos du Sud, votre photographe en Provence !

Comme un air de Hollande au soleil de la Provence...

La fleur emblèmatique de la Provence est sans conteste la lavande, avec ces champs violets à perte de vue qui embaument l’air chaud de l’été.
Ce pourrait-t-il qu’un jour la Provence soit également connue pour ses champs de tulipes ?

Car oui, en certains endroits de Provence on peut admirer au printemps des cultures de tulipes multicolores qui donnent au terroir un petit air de Hollande. Ces tulipes, je vous invite à les découvrir et à en savoir un peu plus à leur sujet.

Un des endroits où vous pourrez en admirer se trouve dans le Vaucluse au coeur du vignoble des Côtes du Rhone près de Jonquières.

Ce qu’il faut savoir au sujet de ces tulipes, c’est tout d’abord qu’elle ne sont pas là uniquement pour le plaisir des yeux ou pour permettre aux photographes de faire de belles images.
Ces tulipes sont cultivées dans le but exclusif d’obtenir la multiplication des bulbes. Vous retrouverez ensuite ces derniers mis en sachets dans vos jardineries et vous pourrez ainsi les planter dans vos jardins.

La tulipe est une liliacée, comme l’ail, c’est une plante vivace qui se multiplie par bulbe. Elle est principalement originaire des steppes d’Asie Centrale.
Si aujourd’hui la tulipe est présente dans bon nombre de jardins dans le monde, c’est à cause de la « tulipomanie » qui s’empara de la Hollande au XVIIème siècle.
La petite histoire raconte qu’un importateur de tissus en découvrit parmi des marchandises, il les prit pour une nouvelle variété d’oignon et de là commença ce que l’on appellerait maintenant une « bulle spéculative » sur la création de variétés nouvelles. Un bulbe pouvait valoir jusqu’à 15 fois le salaire d’un paysan.

Pourquoi planter ces champs de tulipes en Provence ?

Tout simplement pour que vous puissiez trouver dans vos jardineries de beaux bulbes de tulipes pour votre jardin, il faut pouvoir les multiplier et c’est là la raison principale de cette culture.

Ames sensibles et poétiques ne lisez pas ce qui va suivre…
1 – On plante en automne les bulbes envoyés par les grossistes hollandais. La terre maraîchère de Provence, légère et bien draînée est parfaite pour la tulipe.
2 – Fin mars, début avril commence la floraison, c’est à ce moment que ces milliers de fleurs alignées par couleur offrent un magnifique spectacle.
3 – Avant la fin de la floraison on décapite les tiges afin de ne pas trop fatiguer le bulbe qui va de cette façon garder sa force pour se multiplier.
4 – On arrose de façon abondante feuilles et tiges et une fois que ces derniers sont secs, il ne reste plus qu’à récolter les bulbes en terre. Les bulbes d’origine et aussi ceux qui se sont multipliés.
5 – Les bulbes retournent en Hollande où ils seront mis en sachets et ils reviennent ensuite dans vos jardineries…

Voilà, vous savez maintenant pourquoi on peut au printemps trouver en Provence des champs de tulipes, mes explications ne sont pas « glamour » et le bilan carbone de l’opération est contestable, mais c’est le prix à payer pour contenter les jardiniers amateurs et aussi les photographes qui aiment la couleur…

Et pour le plaisir des yeux, voici les photos de la saison 2018...

Cliquez sur une des images qui défilent pour ouvrir un diaporama.

Fermer le menu
Fermer ce panneau